Ergomotricité - Ergomotricite - ACTIS E&P
Aller au contenu
Le retour du Geste : l’ergomotricité pour une démarche cohérente

L'ergomotricité : la nécessité et la passion de promouvoir le geste professionnel

Parler encore des gestes professionnels, est-ce vraiement d'actualité, à l'heure de toutes les aides à la manutention, du travail sédentaire le plus souvent avec clavier/souris/écran, de toutes les nouvelles technologies, ... ?
Il ya eu les formations "Gestes et Postures", il y a actuellement le dispositif PRAP (Prévention des risques liés aux activités physiques), alors en quoi l'ergomotricité serait innovante ?
Parce que nous considérons que les gestes ne comportent pas que des risques, mais qu'ils permettent de mobiliser les ressources physiques aussi bien que mentales de la personnes qui les exécutent. La connaissance des gestes permet enfin de comprendre le travail, et donc grace à l'ergomotricité de construire les situations mettant les personnes dans les meilleures conditions pour réaliser leurs tâches, se donner des marges de manoeuvre dans leurs activités, des possibilités de construire eux même leur propre réponse pour répondre aux sollicitations de leur travail.

Accidents de travail : 80% dûs à un problème de motricité

Les chiffres 2016 des accidents de travail concernant les travailleurs salariés (environ 18,5 millions de personnes) donnent la répartition suivante sur leur origine (avec au moins 4 jours d'arrêt de travail) :
  • manutentions manuelles : 53%
  • chutes de plain-pied : 13%
  • chutes de hauteur : 12%
soit un total de 78% du total de 626 737 accidents avec arrêt supérieur ou égal à 4 jours.
Chiffres Accident Travail 2016 - Ergomotricité
L'évolution des chiffres des accidents de travail montre que les différentes solutions d'automatisation ou de mécanisation n'ont que peu de résultats sur les chiffres ces dernières années. Et il est illusoire également de croire que ces problèmes seront résolus par le recours massif aux robots et autres cobots (robots collaboratifs), ne serait-ce que pour des raisons économiques, car il subsistera le recours à des manutentions manuelles.

L'ergomotricité permet d'apporter des solutions intéressantes et efficaces sur les trois origines des accidents de travail, représentant à elles seules près de 80% des accidents de travail avec arrêts.

Maladies professionnelles : 85% sont liées aux gestes


Même si depuis quelques années le nombre de maladies professionnelles diminuent, la répartition des affections liées aux gestes restent constant autour de 85% sur les 5 années de 2012 à 2016.
En prenant les deux catégories en référence, nous avons pour 2016 :
  • tableau 57 - Troubles musculosquelettiques : 79,4%,
  • tableau 98 - affections du rachis liées aux manutentions manuelles : 5.5%,
soit un total de 85% pour ces deux catégories.

Chiffres Maladies professionnelles Troubles MusculoSquelettiques 2016 - Ergomotricité
Même si la plurifactorialité des TMS n'est pas à remettre en cause, l'ergomotricité peut apporter une première aide précieuse dans la construction de gestes efficaces et durables dans le temps, préservant sur le long terme la santé des personnes.

ACTIS E&P - conventionné par la CARSAT sur le programme TMS Pros - propose un programme complet d'actions pour diminuer le risque TMS, que ce soit sur des interventions en démarche participative ou en proposant des formations qui peuvent se dérouler en intra- ou en inter-entreprise. Le détail du programme TMS-Pros est également disponible sur le site de l'ERGONOMIE PARTICIPATIVE

Positivons le geste : observer les gestes pour comprendre le travail

Le geste peut être à l'origine d'accidents ou de maladies professionnelles comme nous venons de le voir. Mais le geste est surtout le marqueur de l'activité de travail, la partie observable de la façon de réaliser une tâche donnée. Savoir observer les gestes permet de comprendre le travail, avec toujours comme objectif de le transformer ou de l'améliorer si besoin, ou simplement de pouvoir capitaliser les savoir faire et de les transmettre.
L'ergomotricité apporte une démarche et des outils qui permet de travailler sur les urgences, mais aussi promouvoir le "beau geste", "la belle ouvrage" et les capitaliser.
Retourner au contenu