Ergomotricité - Ergomotricite - ACTIS E&P
Aller au contenu
Geste versus mouvement : le geste mobilise les ressources cognitives

Comprendre la différence entre le geste et le mouvement

Le mouvement, c'est la dimension bio-mécanique du geste. Les dimensions cognitive et psychique jouent un rôle primordial dans la réalisation de ce geste.
On considère actuellement que les pathologies liées aux activités physiques sont le résultats de perturbations survenant sur une ou plusieurs de ces dimensions.
Le mouvement représente des actions et des réaction biomécaniques et physiologiques qui permet de bouger et déplacer des segments grace à des articulations, des muscles, des tendons, des nerfs, ...
On distingue le geste car il intègre en plus du mouvement des intentions et des composantes qui vont au delà des seules actions mécaniques.

Prenons par exemple le geste de changer de vitesse lorsque vous êtes en voiture.
Le geste démarre quand vous faîtes l'acquisition des informations de l'environnement immédiat autour de votre véhicule : densité du trafic, conditions météorologiques, tracé de la route, bruit de votre moteur, ... et l'ensemble de ces informations vont vous conduire à prendre la décision - de manière totalement inconsciente si vous êtes un conducteur expérimenté - de changer de vitesse.
Le mouvement qui s'en suit n'est pas des plus simple (rappelez-vous quand vous avez appris à conduire ...) : il s'agit d'accélérer et d'appuyer sur la pédale d'embrayage avec les membres inférieurs, d'aller chercher avec la main droite un levier de vitesse qui n'est jamais à la même place, de la placer dans une position qui n'est jamais la même, d'assurer que le véhicule conserve la bonne trajectoire avec la main gauche qui est restée sur le volant, puis enfin de relâcher la pédale d'embrayage tout en appuyant sur la pédale d'accélération pour retrouver le bon régime moteur ...

Retourner au contenu