Ergomotricité - Ergomotricite - ACTIS E&P
Aller au contenu
Gestes professionnels : l'approche pragmatique avec l'ergomotricité

L'ergomotricité : la nécessité et la passion de promouvoir le geste professionnel

Parler encore des gestes professionnels : est-ce vraiement d'actualité, à l'heure de toutes les aides à la manutention, du travail sédentaire le plus souvent avec clavier/souris/écran, de toutes les nouvelles technologies, ...
Alors comment expliquez que toujours près de 70% des accidents de travail sont liés à des activités physiques (manutentions et manipulations manuelles, chutes de plain pied et de hauteur), et que les troubles musculosquelettiques (TMS) représentent maintenant plus de 70% des maladies prefessionnelles ...
Il ya eu les formations "Gestes et Postures", il y a actuellement le dispositif PRAP (Prévention des risques liés aux activités physiques), alors en quoi l'ergomotricité serait innovante ?
Parce que nous considérons que les gestes ne comportent pas que des risques, mais qu'ils permettent de mobiliser les ressources physiques aussi bien que mentales de la personnes qui les exécutent. L'ergomotricité parlent avant tout de construire les situations mettant les personnes dans les meilleures conditions pour réaliser leurs tâches, se donner des marges de manoeuvre dans leurs activités, des possibilités de construire eux même leur propre réponse pour répondre aux sollicitations de leur travail.

LE BON GESTE : celui qui ME convient pour bien faire MON travail !

Ne nous trompons pas : "LE" bon geste n'est pas unique, le même pour tout le monde ! Le bon geste, c'est celui qui va permettre à la personne de bien faire son travail à un moment donné !
Le bon geste intégre (doit nécessairement intégrer) les disparités interpersonnelles : on n'oblige plus maintenant un gaucher à utiliser sa main droite ... quoique !
L'ergomotricité apporte les moyens de construire SON bon geste !

LE BON GESTE : un processus d'apprentissage et de transfert du savoir

Le geste est le résultat d'un processus d'apprentissage - parfois très long - qui s'appuie sur des règles biomécaniques, physiologiques, mais aussi des règles "métier".
La transmission des savoir et des savoir-faire se font encore dans de nombreuses professions par la transmission des gestes : imaginez comment on devient chirurgien ?
Le bon geste est toujours le support des savoir !
Retourner au contenu