Ergomotricité - Ergomotricite - ACTIS E&P
Aller au contenu
Les accidents de déplacements de personnes
ERGOMOTRICITE : des gestes efficaces et préservant durablement la santé
Publié par Michel GENDRIER dans Accidents de déplacements · 1 Décembre 2009
Tags: AccidentsDéplacement

Les accidents de déplacement de personnes sont fréquents dans le monde du travail et dans la vie de tous les jours.
Légèrement supérieur chez la femme, (chaussures pas toujours adaptées) …. Les accidents de déplacement représentent plus de 30% des accidents du travail. Ils sont plus fréquents dans les situations à non risque que dans les milieux à risque. Pourquoi ? Nous rencontrons cette problèmatique en manutention. Lorsqu’il y a risque, les protections individuelles et collectives sont souvent pris en compte et l’opérateur est dans un état de vigilance, alors que dans les situations avec peu de risque, il n’y as pas ou peu de protection, alors l’opérateur reste peu vigilant dans un milieu peu sécurisé.
Malgré ces constatations, dans tous les cas, le milieu du travail doit-être protégé. Il faut faire un inventaire des situations accidentogènes et comprendre comment les chutes se produisent. Ils faut identifier les endroits, les lieux, qui posent problèmes. Il faut tout faire pour :
Eviter : les surfaces glissantes ; les encombrements sur les lieux de circulations ; les plans de travail mal équilibré (échelle, tabouret, chaise……
Prévoir : un bon éclairage dans tous les milieux d’évolution ; des chaussures adaptées à l’activité ; gérer sa vitesse de déplacement en fonction des risques……
Il est bon de rapeller que l’équilibre est déterminé par 3 grandes fonctions : la vue ; l’oreille interne ; et les informations proprioceptives. Si l’une de ces informations est perturbées l’équilibre est en échec. Il faut donc mettre en relation ces 3 informations.
Information visuelles : le système visuel et notamment la rétine périphérique, joue un rôle fondamental dans le mouvement du corps qui réagit aux perturbations externes ou internes. ( les personnes âgées sont les plus accidentées, elles représentent 80% des chutes).
Informations vestibulaires (l’oreille interne) – Le système vestibulaire informe le cerveau des accélérations et de la position de la tête dans l’espace, ainsi que les autres structures nerveuses. Les recepteurs de l’oreille interne assurent, avec le réflexe myostatique, la régulation du tonus antigravitaire et les modifications dans les situations d’accélération et de décélération.
Informations proprioceptives : Elles sont très très importantes dans toutes activités physiques, on les retrouvent, dans les ligaments, le périoste, les tendons, les canaux semi-articulaires, autour des muscles, les articulations, les os. Elles informent le cerveau des pressions, des déséquilibres, des chocs….Les personnes agées, les personnes fatiguées, rencontrent de très grandes difficultés après 70 ans. Un corps mal entretenu est en situation de risque.
A partir de ces quelques remarques , nous en déduisons qu’il faut agir en priorité sur les conditions de travail – aires de circulations, protections individuelles (baudrier, ceinture, chaussure de sécurité…). Prévoir très tôt dans l’âge et sur les lieux de travail et dans les loisirs des exercices permettant un ajustement à ces différentes informations.
Quelques exercices :
- Renforcement des muscles profonds, surtout les abdominaux avec relâchement des dorsaux.
- Affinement des sensations proprioceptives (marche pieds nus, sur les sols de constitution et de formes variées – marche et sautillements les yeux fermés.
- Accoutumance au vide (déplacements progressifs à différents niveaux).
- Jongler avec une ou deux balles, avec des objets de formes et des poids différents, en faisant des changements de direction, en répondant à différents signaux auditifs, visuels, sensoriels.
Dans la lutte contre les accidents de déplacements de plain-pied ou en hauteur il est important de faire une analyse mentale et une formulation de la motricité, en apportant une réponse et un correctif à des situations corporelles.
a) Veiller aux espaces de circulations ; avoir des chaussures adaptées ; la stabilité des échelles, des escabeaux, …………).
b) Il faut s’éduquer aux gestes justes et sécurisés, développer l’éducation globale des postures dans les déplacements……).
Faites un test : fermer les yeux en se mettant sur un pied – tenir 10 secondes sans bouger. Si vous ouvrer les yeux, si vous reposer un pied au sol, votre équilibre se trouve perturber.
Même si un beau pied est l’indice d’une belle âme, notre corps transporte, surtout au niveau musculaire, ligamentaire, articulaire et dans le sang, l’ensemble de nos maux.
Entretenons cette belle mécanique. Evitons tous les gestes inutiles souvent consommateurs d’énergie et facteurs d’accidents de travail.
Réf : Gestes et Mouvements Justes – Guide l’Ergmotricité – Michel Gendrier.




Aucun commentaire

Retourner au contenu